Je passe trop de temps sur Internet

Ça te dit quelque chose ?

  • je passe trop de temps sur un écran
  • je suis toujours sur mon téléphone
  • j’en ai marre de perdre mon temps sur les réseaux sociaux
  • je crois que je suis addict à Internet

Bienvenue dans la cyberadiction !

Les raisons qui te poussent peut-être à faire ça sont :

  • combler un vide
  • peur de manquer une info
  • en recherche de récompense, c’est-à-dire de dopamine

Au mieux, tu ressens toujours le besoin de regarder tes notifications en étant presque stressé, au pire ça t’empêche de vivre dans le réel.

Et le réveil peut parfois faire mal.

J’étais un humain avant

Il y a un article très connu d’un blogueur américain, Andrew Sulliva, qui a écrit « I used to be a human ». (« J’étais un humain avant »)

Au cours des derniers mois, j’ai réalisé que je m’étais engagé, comme la plupart des toxicomanes, dans une forme de déni. J’ai longtemps considéré ma vie en ligne comme un complément à ma vie réelle, un ajout, en quelque sorte.

Oui, je passais de nombreuses heures à communiquer avec les autres en tant que voix désincarnée […] mais j’ai commencé à réaliser, au fur et à mesure que ma santé et mon bonheur se détérioraient.

Chaque heure que je passais en ligne n’était pas passée dans le monde physique. Chaque minute où j’étais absorbé par une interaction virtuelle, je n’étais pas impliqué dans une rencontre humaine.

C’était une question à somme nulle. Soit je vivais comme une voix en ligne, soit je vivais comme un être humain dans le monde dans lequel les humains ont vécu depuis la nuit des temps.

Notre concentration nous a été volée

C’est ce que déclare le journaliste Johann Hari à travers un de ses articles : notre attention n’a pas diminué, elle a été volée !

Il suffit de regarder le documentaire Netflix « The Social Dilemma« , (« Derrière nos écrans de fumée », en français) pour comprendre le pourquoi du comment.

Essaye maintenant de regarder un film en entier sans toucher ton téléphone.

Difficile n’est-ce pas ?

J’ai la nausée

Pendant que notre attention est volée, nous continuons de faire défiler l’écran bêtement.

On fait défiler pendant des minutes, des heures, peu importe ce qu’on voit, que ce soit triste ou joyeux.

Cet effet à un nom : la nausée du défilement. En anglais, on parle « doomscrolling ».

Comme moi, ça t’est peut-être arrivé avec la guerre en Ukraine.

Lors des premiers jours de la guerre, je voulais tout savoir, alors je faisais défiler un tat de site : Reddit, Twitter, 9gag …

Puis j’ai dû prendre sur moi pour me dire : Stop ! Va faire autre chose.

La solution

Face à tous ces problèmes, une solution s’est imposée à moi : le minimalisme digital.

Un ordinateur dans un environnement minimaliste
Du minimalisme digital

Ça serait quoi le minimalisme digital ?

Crois-moi ou non, l’idée de minimalisme digital m’est venue en réfléchissant à la catégorie « Minimalisme » de mon blog.

C’est en commençant mes recherches que j’ai vu que d’autres y avaient déjà pensé, notamment l’auteur Cal Newport avec son livre « digital minimalism« . (Tiens donc.)

Selon Cal, le minimalisme digital serait de revenir à l’idée de départ que l’informatique et internet sont des outils, et doivent rester des outils à notre service, non l’inverse.

Les problèmes commencent quand on les utilise pour se distraire.

Là tu vas me dire : « mais si je ne suis plus sur mon téléphone, je fais quoi ? » Surtout que la nature a horreur du vide.

Patience, la réponse à cette question arrive après.

Comment diminuer son temps d’écran et reprendre le contrôle de sa vie réelle ?

1. Supprimer tout ce qui est inutile : applications, notifications, newsletters

En ce qui concerne les applications, c’est simple. Dans les paramètres de ton téléphone, il y a forcément une liste qui te dit quelles applications ont été utilisées récemment et les autres. Supprime celles que tu n’ouvres jamais. Surtout que la plupart du temps, ces applications consomment de la batterie. Donc tu feras en même temps un geste écolo.

Pour les notifications, de mon point de vue, elles devraient être toutes désactivées par défaut. C’est moi qui décide quand regarder mon téléphone, pas l’inverse. Mon entourage me dit : « mais comment tu fais pour savoir si tu as reçu un email ? » Et bien, je consulte mes e-mails… Les seules notifications que je laisse sont celles des messageries, et encore. Si la conversation devient trop bavarde, je désactive temporairement ses notifications.

Enfin pour les newsletters, il est temps de te désinscrire de celles que tu n’ouvres jamais. D’ailleurs ça tombe bien, j’ai écrit un article sur trier ses e-mails de façon minimaliste. Il y en a même un autre concernant les photos.

2. Limiter son temps sur les applications et les sites web

Quand on est addict aux écrans, réseaux sociaux, etc, il est primordial d’utiliser un limitateur de temps d’utilisation.

Sur les téléphones dernières générations c’est assez simple, car c’est devenu une option de base dans les paramètres. Il suffit juste de la configurer.

Sur ordinateur, tu peux utiliser le plugin LeechBlock (pour Chrome / pour Firefox)

Les paramètres ne sont pas forcément instinctifs, dis-moi en commentaire si tu veux que j’ajoute des explications.

3. Supprimer l’affichage distractif

Cette astuce est moins connue, mais savais-tu qu’il est possible de supprimer des morceaux d’une page web ?

Par exemple, sur YouTube, tu peux supprimer les suggestions de vidéos sur la droite, de cette manière, tu te concentreras uniquement sur la vidéo en cours.

Le plugin « Unhook » le fait directement (pour Chrome / pour Firefox).

Sinon, tu peux utiliser le plugin uBlock Origin, qui te permet de cibler des blocs à l’aide d’une pipette. (pour Chrome / pour Firefox)

4. Test le jour du débranchage

Il existe une petite communauté sur Reddit (mois de 10 000 utilisateurs) qui s’appelle « OfflineDay« , qu’on pourrait traduire par la « journée hors ligne ». Ils ont également un compte Twitter.

Tous les premiers vendredis soirs de chaque mois, jusqu’au lendemain (samedi soir), ces gens se déconnectent.

Le but est d’éviter tous types d’écrans afin de se recentrer pour prendre le temps de faire des choses plus concrètes.

Bon honnêtement, ça n’est pas très difficile de tenir un samedi sans écran.

Rien qu’en programmant : des courses, du ménage, une balade, un peu de lecture et hop, on est déjà samedi soir.

Il n’y a plus qu’à se poser devant une série, un film ou un documentaire.

Le vrai challenge commencerait à un week-end entier sans écran, c’est-à-dire jusqu’au dimanche soir.

À toi de tester ça !

Une petite fête entre amis

Que faire quand on ne va plus sur Internet ?

Maintenant que ton minimalisme digital est bien entamé, que faire de tout ce temps libre ?

D’abord pour pallier au manque, je dirais que la priorité serait de se remettre à consulter du contenu long, loin de son téléphone.

De longs podcasts, de longs articles, des livres !

Dans tous les cas, privilégier les contenus écrits ou audio pour laisser travailler l’imaginaire, car dès qu’il y a de la vidéo, il n’y a plus rien à imaginer.

Enfin, revenir à la vie réelle sert surtout à augmenter nos interactions avec les autres, donc profitons de ce temps libre pour voir nos amis, notre famille, etc.

Crédit photo Vignesh Moorthy, Oyster Haus, Eric Nopanen

Participe à la conversation

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.