« Comment tout peut s’effondrer » – mon avis sur le livre

Depuis au moins 5 ans je me dis : et si notre société s’effondrait et qu’on devait tous passé en mode survie, style Walking Dead ?

J’aurais pu dire que le contenu du livre « Comment tout peut s’effondrer« , ne m’a pas déprimé contrairement à beaucoup de personnes qui envisagent cela pour la première fois.

Sauf que, la fin enfonce le clou qui a été soigneusement mis en place durant les 200 pages précédentes.

Moi qui lisait ce livre plutôt pour savoir comment réagir en cas d’effondrement

Avis global

C’est un bon livre au moins pour une chose : il ne se répète presque pas !

Combien de livres n’ont qu’une seule idée, qu’ils répètent du début jusqu’à la fin, simplement en changeant les exemples ?

De plus, tous les arguments sont sourcés.

Il y a beaucoup de petits numéros (429) dans le texte qui permettent de se reporter à la source disponible à la fin du livre.

Qu’apporte le livre et à qui ?

« Comment tout peut s’effondrer » a été écrit pour compiler tous les résultats des expériences menées sur l’étude de l’effondrement de notre civilisation.

Et quand on voit ce que les chercheurs ont trouvé, comment ne pas croire à un effondrement à venir ?

Ce livre s’adresse aux personnes qui pensent encore que la croissance pourrait continuer dans un monde fini. (La terre ne s’agrandit pas.)

Et s’adresse également aux personnes ayant entamés une démarche écologique et qui voudrait avoir une vision plus claire de ce qui nous attend.

Ce que j’y ai appris

Voici en vrac ce dont le livre m’a fait prendre conscience :

  • Tenter de diminuer les inégalités et développer l’entre-aide pour diminuer notre impact sur le climat.
  • Les riches ne font pas grand chose écologiquement car ce seront les derniers impactés.
  • Qu’en cas de crise les banques vont se bloquer, donc ça ne sert à rien d’avoir beaucoup d’argent sur un compte. (Mieux vaut investir). Cf Grèce en 2008.
  • Les « égoïstes » seront les premiers à succomber à l’effondrement.
  • Savoir subvenir aux besoins de sa famille de manière autonome.
    Ce dernier point devrait être la priorité de tous pour les mois et années à venir.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *